Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie pratique > Histoire des Arts > programmation spiralaire
Publié : 23 septembre 2010

programmation spiralaire

L’enseignement de l’histoire se fait souvent sur les trois années du cycle en fonction du découpage historique. Cette option est tout à fait pertinente lorsque les équipes sont stables et lorsque les absences des enseignants sont rares.
Il arrive cependant dans les écoles, que certaines périodes historiques soient complètement occultées car l’enseignant absent pour une période n’a pas assuré cet enseignement. Comment réagissent alors des élèves qui abordent les Temps Modernes au CM1 sans aucune connaissance des périodes antérieures ?

Aidés de M. Roux, professeur d’histoire et de géographie à l’IUFM, nous avons réfléchi à une programmation spiralaire : durant les trois années du cycle 3, toutes les périodes sont abordées, mais les sujets d’étude sont répartis dans les trois niveaux de classe.
Cette organisation nécessite un travail de cycle pour une réelle concertation sur les thèmes à aborder dans chaque niveau. D’une année à l’autre, l’enseignant peut alors se référer à ce qui s’est fait au préalable dans la période travaillée et surtout établir les liens avec les élèves.

Nous avons étendu cette approche à l’histoire des arts en essayant de suggérer pour chaque période et par rapport à chaque sujet étudié, des domaines artistiques ainsi que des œuvres extraites de la liste de référence proposée au programme 2008.
L’outil qui vous est proposé n’est absolument pas figé : en histoire les sujets travaillés d’un niveau à un autre peuvent être différents ; en histoire des arts il sera peut-être difficile d’aborder tous les domaines qui sont évoqués mais nous avons visé à l’exhausitivité. Il vous revient à présent d’adapter cette programmation à vos écoles.

Documents joints