Vous êtes ici : Accueil > Propos pédagogiques > La révolte des esclaves de 1811 / Saint-Leu
Publié : 12 septembre 2011

La révolte des esclaves de 1811 / Saint-Leu

Le mercredi 7 septembre au Séchoir, chacun aura pu apprécier la qualité de l’exposé de Monsieur Gilles GERARD, propos traitant de la révolte des esclaves de 1811 que Saint-Leu commémore à travers un cycle de conférences et de manifestations dès à présent et jusqu’à la fin de l’année 2011.
Exposé assorti d’un ensemble documentaire qu’il nous a aimablement autorisé à mettre à disposition des enseignants souhaitant sensibiliser leurs élèves à cet événement local ayant marqué l’histoire.
Pour la richesse des informations qu’il a partagées avec nous et qui sont le fruit de ses recherches, pour l’aide qu’il propose à partir de ces documents authentiques, la circonscription le remercie vivement.

Donner de la place à cet événement historique en s’efforçant de demeurer dans un cadre historique lui aussi, c’est ouvrir vers un point de morale humaniste telle que définie dans la circulaire 2011-131 du 25-8-2011.

Pour adopter une posture pédagogique à la fois humaniste et historique, l’étude documentaire est plus indiquée que la lecture de bandes dessinées ou d’écrits traités sur un mode romanesque.
Les écrits dits "de vulgarisation" ont leurs limites dans une démarche d’enseignement :
En effet, le risque de confusion est grand entre Histoire et histoires. La forme sous laquelle les événements sont connus des jeunes élèves influence considérablement leur regard sur le fait traité.

Chacun aura compris, à écouter Gilles GERARD, que les temps furent très durs pour la population concernée et rangée, on s’en souvient, dans les inventaires au même titre que les bestiaux et les denrées alimentaires ; le mode fictionnel d’apparence ludique (la BD) n’est pas le plus approprié pour traiter de questions aussi graves auprès de jeunes esprits.

remarques :
Si vous souhaitez simplement visualiser les images, il suffit de cliquer dessus. Pour les enregistrer, utilisez le bouton droit de la souris. La taille importante de ces images est due à la nécessité de garder une résolution permettant une certaine lisibilité.
Si vous souhaitez exploiter l’ouvrage sur les résultats du patronage, il peut être intéressant de transformer certaines pages en texte. Contactez l’atice si vous éprouvez des difficultés avec les logiciels de reconnaissance de caractères.

Portfolio automatique :

Documents joints