Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie pratique > Littérature > Du côté de chez Perrault
Publié : 6 octobre 2011

Du côté de chez Perrault

Le support matériel et ses usages

Au-delà d’un été les élèves sont censés conserver leur exemplaire des Contes toute leur vie. Il leur appartient en propre. La qualité de production laissant à désirer, la reliure (collage) ne résiste pas à la première manipulation.

Il est conseillé de débrocher les ouvrages puis de les relier à nouveau moyennant un procédé à spirales. La tâche peut être une occasion d’aborder les métiers de la reliure en histoire des Arts. 

N.B. : les archives départementales proposent une sensibilisation en la matière, avec des professionnels du livre avertis et passionnés par leur métier. 

Au-delà et pour les études de textes en classe, les fragmentations sont souvent nécessaires pour faciliter les prélèvements textuels servant l’objectif pédagogique du moment. La photocopie pouvant être laborieuse, les textes de l’ouvrage sont ci-joints en format PDF : c’est un peu lourd : patience !).

L’ancienneté de l’œuvre (domaine public) et le mode de diffusion officielle (absence de projet d’édition lucrative) doivent autoriser ce type de fonctionnement puisqu’il relève du cadre professionnel. 

Préconisations pour l’étude des Contes :

A des fins d’efficacité tant pédagogique (apprendre à mieux lire et comprendre) que culturelle (alimenter un capital de références communes – le socle) il y a tout intérêt à ouvrir dans la classe une session « Perrault ». Comme une sorte de stage littéraire programmé sur une séquence (durée à apprécier) planifiée sur la succession de séances pensées sur les principes de la densité et du quotidien.

En immergeant la classe et les esprits dans une ambiance (le merveilleux), une langue (celle du XIIe, nécessitant une mise en voix par l’enseignant), une troupe spécifique de comédiens et leurs personnages (rois, princesses, ogre…), se développeront :

  1. une connivence chaque jour plus forte entre les lecteurs et les textes
  2.  une méthodologie plus affinée
  3. un rapport plus familier à la langue écrite

Inférences, connexions, réflexes cognitifs et références culturelles collaboreront ainsi dans une fluidité meilleure au service d’une compréhension plus exigeante, grâce à une circulation intellectuelle plus aisée dans les multiples évocations dont procède cet ensemble très spécifique des univers de fiction : le conte merveilleux.

Documents joints