Vous êtes ici : Accueil > Sciences > Animation sciences sur le secteur de la Chaloupe
Publié : 24 janvier 2014

Animation sciences sur le secteur de la Chaloupe

Le principe mis en oeuvre lors de l’expérience des " Fleurs magiques "

L’objectif principal des sciences à l’école est de permettre aux élèves de passer du visible « compliqué » à l’invisible « simple ».

Il est important de leur faire découvrir et comprendre (à la mesure de leurs capacités bien entendu) le principe scientifique qui explique toute expérience.

 

En ce qui concerne notre première expérience sur « les fleurs magiques », voilà ce que je vous propose comme base d’explication : 

Le papier est une matière qui semble bien lisse, mais qui, en fait, est composée de minuscules fibres qui s’entrecroisent, un peu comme un pull de laine tricoté. Ces fibres sont tellement petites que l’on ne peut les voir à l’oeil nu. Grâce à" l’ordinoscope" nous avons réussi à les apercevoir. ( voir photos en fichiers joints )

Dans le jardin , lorsque l’on fait passer de l’eau dans un tuyau d’arrosage plié, on observe que le tuyau se déplie.

Nous pouvons comparer les fibres qui constituent le papier à un tas de minuscules tuyaux que l’on aurait entrelacés. Lorsque l’on dépose le papier sur l’eau, celle-ci s’infiltre dans ces petits tuyaux qui sous l’effet du passage de l’eau se déplient et reprennent leur position initiale ( avant le pliage ).

Ce phénomène qui fait que l’eau s’infiltre dans le papier et remonte dans les pétales est appelé la capillarité. C’est la capacité d’un liquide à pouvoir remonter une surface même contre la gravité. (On retrouve le même principe avec la cire liquide qui monte par capillarité dans la mèche de la bougie)

Plus les « tuyaux » sont fins plus l’eau est capable de progresser rapidement dans le tuyau.

 

Vocabulaire spécifique :

Fibre, s’infiltrer , gravité, capillarité, liquide, surface,

Portfolio automatique :